Mode d’emploi : Comment marcher avec des talons ?

Comment marcher avec des talons ? « Il faut souffrir pour être belle ». Je déteste ce dicton hyper misogyne et franchement réducteur. Cependant, il faut avouer que côté talon, c’est un peu le cas. Passer sa journée perchée sur des 10 centimètres relève de l’exploit pour les plus habituées et sortir au restaurant avec des 5 centimètres quand on débute peut vite tourner au cauchemar.

Pourtant, les talons sont indispensables à la femme. Hyper élégants et franchement sexy, ces rois de la féminité nous donnent du fil à retordre mais pas question de s’avouer vaincues pour autant ! Il existe des petites techniques simples et rapides pour nous aider à les supporter et surtout à s’y habituer.

Déjà, on place le confort au même niveau que l’esthétique. C’est-à-dire qu’on ne craque pas pour des talons si on sait d’avance qu’on ne pourra pas les supporter plus d’une heure parce que là, vous faites une grosse erreur. Entre les rues en pavés, les verres de rosé accumulés et la fatigue qui pointe le bout de son nez, vous prenez un aller simple, direction la chute du siècle et là, c’est franchement pas la classe. On revoit donc nos exigences à la baisse et on opte pour une paire d’escarpins moins hauts, tout aussi sympa et surtout beaucoup plus fiable !

Pour les débutantes, pas la peine de se jeter dans la gueule du loup avec une paire de plateformes version Lady Gaga. On assure ses arrières et on opte pour des petits talons histoire d’y aller en douceur. On augmentera la taille au fur et à mesure. Le top : le talon épais beaucoup plus stable que l’aiguille. Et en parlant de stabilité, on pense aussi aux sols glissants, les ennemis numéros 1 des talons (et surtout de celles qui les portent !). Pour éviter la chute, pensez à passer un coton imbibé de soda sous la semelle de votre chaussure… Et oui, cela permettra à votre soulier de bien adhérer le sol, sans pour autant y rester collé !

Côté marche, on n’hésite pas à déhancher son bassin histoire de se donner un rythme et à prendre un sac à main qui nous aidera a trouver notre équilibre. Et pour éviter la marche de camionneur, on bombe le torse et on regarde loin devant soi en imaginant une ligne droite au sol. Et même si Jules est hyper pressé d’arriver au resto, on s’en fiche. Se précipiter est le meilleur moyen de tomber. Vous serez d’accord avec moi, mieux vaut prendre son temps que prendre des risques. On y va donc doucement…

Enfin, pour celles qui ne peuvent vraiment pas faire 100 mètres sans se retrouver nez à nez avec le pavé, le site talonsacademy.fr propose un tas de trucs et astuces, mais aussi des cours pour arriver à domptez vos talons aiguilles. Là, vous pouvez foncer… mais en ballerines !

Inscrivez-vous!

* = Champ requis

Un avis ? Dites-nous tout !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.