Journaliste coréenne : sa chirurgie extreme choque

journaliste coreenne transformation chirurgie

En Corée du Sud, pays champion de la chirurgie esthétique, on ne compte plus les femmes qui sont passées par la case bistouri. Si les Coréennes sont généralement ravies du résultat en sortant du bloc, certaines se font vivement critiquer pour leur folle transformation.

C’est le cas de la journaliste coréenne Won Jayhun, qui est apparue méconnaissable après une opération du visage. La jeune femme a eu recours à une chirurgie esthétique extrême, afin d’obtenir un visage en forme de cœur (ou de V), c’est-à-dire un menton allongé et pointu. Pourquoi ? Parce qu’en Corée du Sud, c’est furieusement tendance de ne plus avoir de mâchoire ! Si, si. Alors qu’une intervention du menton était jusqu’à présent réservée aux patients souffrant d’une malformation au visage et ayant des difficultés à s’alimenter, il semblerait que la journaliste ait eu droit à une petite faveur.

journaliste coréenne chirurgie

Après avoir posté des photos de son nouveau visage en coeur, Won Jayhun a immédiatement créé le buzz sur la Toile. Nombreux sont les internautes choqués, horrifiés de voir ce que la journaliste a été capable de s’infliger pour ressembler à son idéal : « Rassurez-moi, c’est du Photoshop?! », s’interroge l’un d’eux, quand un autre ironise : « Il semble que vous pouvez labourer un champ avec ce menton ». Enfin, un autre déplore : « Elle ne sait vraiment pas ce qu’est la vraie beauté ». Pourtant, en Corée du Sud, comme dans la plupart des pays d’Asie de l’Est, le visage en forme de V est considéré comme un standard de beauté et de féminité.

En plus de ne pas faire l’unanimité, une telle opération n’est pas sans risque. Les femmes opérées peuvent subir des complications, allant de la perte de sensibilité à la paralysie.

En matière de chirurgie esthétique, la Corée du Sud ne chôme pas, au contraire, elle cartonne. Le phénomène toucherait particulièrement les femmes de 19 à 49 ans, et les interventions les plus prisées sont le débridage des yeux ainsi que la rhinoplastie. À Séoul, environ une femme sur cinq passe par la case bistouri au moins une fois dans sa vie. L’été dernier, c’est le sourire du joker qui faisait fureur : il s’agissait de faire remonter les coins de la bouche pour avoir un sourire permanent.

Credits photo : Gizmodo

Inscrivez-vous!

* = Champ requis

Commentaires

  1. Elice

    La chirurgie esthétique en Corée de sud un est devenu un véritable phénomène surtout avec la publicité partout dans les média. D’après l’ISAPS, la Corée de sud est classée n°1 de la chirurgie esthétique plus 650.000 interventions dans l’année 2013

Un avis ? Dites-nous tout !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.