Boire trop de lait serait mauvais pour notre santé

boire lait santé

Une étude suédoise dénonce les méfaits du lait en trop grande quantité chez les adultes et nous donne des chiffres assez choquants. Faut-il vraiment arrêter de boire du lait au miel avant d’aller au lit ?

Selon cette étude, les résultats qui remettent en cause les bienfaits du lait chez les adultes sont à interpréter « avec prudence ». Cependant, ils jettent le trouble sur cette boisson avec laquelle nous somme en contact presque quotidiennement. Prudence tout de même puisqu’il s’agit d’un travail « d’observation » et qu’aucune relation de cause à effet n’a été démontrée formellement.

C’est la revue médicale britannique « The BMJ » qui publie ce document fin octobre et à l’intérieur duquel on lit de surprenantes informations au sujet du lait. D’après eux, une femme qui consomme à long terme plus de trois verres de lait par jour verrait sont risque de décès augmenter de 90%. Les autres seraient donc immortelles ? Le risque de fracture de la hanche chez les femmes qui consomment beaucoup de lait et de produits laitiers serait à 60% plus élevé que celles qui n’en boivent qu’un verre par jour. Chez les hommes, le risque est moins prononcé même si le risque de décès prématuré est tout de même présent.

Pour cette étude, les chercheurs ont analysé deux groupes. L’un avec 60 000 femmes de 39 à 74 ans, l’autre avec 45 000 hommes de 45 à 79 ans. Les habitudes alimentaires utilisées pour mener à bien cette étude sont la consommation de lait, de lait fermenté et le fromage. Et c’est là que ça devient intéressant ! Puisque le lien de causalité entre consommation de fromage et fracture/décès s’inverse et diminue. Les femmes qui consomment donc beaucoup de fromage et de produits laitiers fermentés ont un taux de mortalité et de fracture plus faible que celles qui en consomment moins. Qui c’est qui a fini le camembert ?!

C’est le D-galactose qui serait à l’origine du « stress oxydant » de nos cellules et de l’inflammation de nos cellules. Même si cette étude mériterait d’être plus poussée, on peut penser à des alternatives au lait de vache, comme le lait de chèvre, le lait d’amande, de riz ou de soja !

Inscrivez-vous!

* = Champ requis

Un avis ? Dites-nous tout !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.