Expo Femina à Clichy : Silence, l’oeuvre qui dérange

expo femina silence Zoulikha Bouadellah

L’artiste Zoulikha Bouadellah, auteure de l’oeuvre « Silence » a choisi de retirer son oeuvre de l’exposition « Femina », en prenant compte de l’incompréhension qu’elle suscite et pour éviter de possibles débordements.

Depuis dimanche se tient au Pavillon Vendôme de Clichy-la-Garenne l’exposition Femina dédiée à la place des femmes dans la création artistique. L’objectif de cet évènement est de s’éloigner de la vision masculine de l’art pour laisser une plus grand part d’expression aux femmes. Parmi les artistes présentes, Zoulikha Bouabdellah, artiste franco-algérienne qui a choisi de retirer son oeuvre Silence, peu avant le lancement de l’exposition.

L’oeuvre « Silence » est composée de 28 tapis de prière sur lesquels sont posées 28 paires d’escarpins dorés. A travers ce projet, l’artiste souhaitait faire le lien entre « les espaces profane et sacré, ainsi que la place de la femme au seuil de ces deux mondes ». Elle explique qu’en aucun cas elle n’a souhaité « choquer ni provoquer mais plutôt proposer une vision à partir de laquelle peut s’instaurer un dialogue ».

Et si Silence a déjà plusieurs fois été présentée au public, le contexte actuel semble enclin à d’éventuels débordements que personne ne souhaite voir se produire et si tout le monde y pense, la fédération des associations musulmanes de Clichy l’a fait savoir à la mairie de sa commune qui a expliqué avoir reçu un avertissement de la fédération disant que s’il se produisait un incident en rapport avec l’oeuvre, elle ne pourrait rien y faire, notamment à cause du climat tendu suite à l’attentat de Charlie Hebdo.

L’oeuvre a donc été remplacée par Dansons, un autre projet de l’artiste. Si elle a fait ce choix, c’est avant tout pour éviter de « nourrir davantage les amalgames à travers des interprétations erronées ». Suite à cet incident, une autre artiste, ORLAN, a décroché son oeuvre, dénonçant une auto-censure, « je peux suivre le raisonnement, mais je ne peux le soutenir car c’est la porte ouverte à toutes sortes de restrictions insidieuses de notre liberté d’expression ».

ORLAN oeuvre

Le maire quant à lui a décidé de ne pas prendre position dans ce débat, en indiquant dans un communiqué qu’il souhaitait « laisser aux professionnels le choix des programmations dans les établissements culturels de la ville de Clichy », une décision qui ne plaît ni aux commissaires de l’exposition, ni aux artistes.

L’une des commissaires de l’exposition Christine Ollier explique avoir demandé la fermeture de l’exposition à la mairie, mais attend toujours une réponse du maire alors que les oeuvres sont prêtes à être remballées.

Silence-2008

« Silence » Zoulikha Bouabdellah présentation 2008

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous!

* = Champ requis

Un avis ? Dites-nous tout !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.