Sexo : 10 amants qu’on ne veut plus croiser !

Avec un smartphone comme outil de drague, les hommes sont amenés à changer leurs comportements. Voici 10 amants qu’on a déjà rencontrés ou qu’on voudrait éviter.

1. Le lover : à fond dans les sentiments, il n’est pas de ceux qui enchaînent les matchs sur Tinder, ni un adepte du one-shot. Tendre et attentionné, il est votre épaule sur laquelle pleurer et peut vous donner rendez-vous ailleurs que dans son lit. Si vous êtes sur la même longueur d’onde, parfait ! Sinon, il risque de vous faire un peu flipper en vous proposant de passer Noël avec sa famille.

2. Le patient : pour lui, rien ne presse en matière de sexe. Si vous avez toute la nuit devant vous, tant mieux et sachez que vous ne dormirez pas beaucoup. Curieux, il voudra découvrir chaque parcelle de votre corps. Avis à toutes celles qui ne sont pas bien dans leur peau, ce moment ne sera peut-être pas de tout un plaisir.

3. Le mou : comme la position de l’étoile de mer qu’il vous ait peut-être arrivé de pratiquer, lui préfère que vous commandiez le navire comme bon vous semble. Lui bander les yeux, l’attacher, le tartiner, vous pouvez lui proposer ce que vous voulez, il sera d’accord. Le seul problème est que sans entrain de sa part au quotidien, votre relation risque vite de manquer de saveur !

4. L’asexuel : l’idée qu’il se fait de la position à l’horizontale est celle de s’allonger sur son canapé pour lire un livre. Plus cérébral que sexuel, il partagera volontiers avec vous son opinion sur un fait d’actualité mais difficilement ses parties intimes. Parce que tous les hommes ne sont pas des « sex machine » et qu’ils commencent à le faire savoir !

5. Le trop confiant : il a tout vu, tout fait et cela depuis ses 16 ans. Il a enchaîné les conquêtes, un peu blasé, à la recherche de nouveauté. Alors oui, il peut intimider quand il étale ses compétences mais tout ce que vous devez vous dire c’est qu’avec toute cette expérience, ça devrait assez bien se passer. Avec lui, ne pensez pas tout de suite aux week-ends en couple, profitez de l’instant présent, on ne sait pas si cela va durer !

6. Le 2.0 : d’après une étude anglaise, 48% des hommes ont déjà regardé leur smartphone lors d’un câlin. Le 2.0 répond donc à un appel de sa mère et like une photo sur Instagram entre deux bisous. Si vous craignez qu’il vous filme pour poster ensuite la vidéo sur Facebook, fuyez. Mais ne faites pas les offusquées, l’étude révèle aussi que 62% des femmes ont déjà utilisé leur téléphone pendant un câlin.

7. Le control freak : il a des petites habitudes et vire un peu psychorigide. Il est organisé, déteste voir ses plans changer et c’est un adepte du missionnaire. Soyez bien sûre que vous n’avez rien de prévu mardi prochain entre 15 heures et 17 heures parce que si vous annulez, il risquerait de le prendre mal.

8. L’amant « longue distance » : idéal pour celles qui n’aiment pas être étouffées, la relation à distance est simplifiée par les nouvelles technologies, Skype et autres sex-toys connectés à distance. Seulement c’est bien mignon mais un vrai câlin ou une douche à deux, parfois, c’est pas mal !

9. Le dévoué : aujourd’hui, l’amant n’est plus centré sur son plaisir mais sur le nôtre aussi. Pour le dévoué, notre plaisir est une obsession. Il n’est pas soumis mais notre bonheur lui procure du plaisir et ça, on valide ! Véritable booster d’ego, il est de ceux qu’il faut garder précieusement, sans oublier de lui rendre la pareille des fois !

10. Le testeur : curieux, joueur, taquin, le testeur est ouvert à toute proposition. Si vous êtes sur la même longueur d’onde, parfait ! Seulement si le libertinage ne fait pas partie de votre langage sexuel, vous devriez mettre les choses au clair avant qu’il ne vous ramène sa meilleure amie. Elle est sympa oui, autour d’une table, pour boire un verre.

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous!

* = Champ requis

Un avis ? Dites-nous tout !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.