Mode vegan : la tendance dressing « cruelty-free »

tendance mode vegan

La mode vegan vous habille de la tête aux pieds pour un hiver au chaud  et 100% éthique! Des podiums à la rue, c’est le nouveau coup de cœur militant des fashionistas, qu’on leur pique avec plaisir.

On pourrait penser que la tendance mode vegan se limite à nos assiettes mais c’est en fait un mode de vie complet. Le végétarisme et le végétalisme ne concernent en effet que l’alimentation en refusant la consommation de chair animale et éventuellement d’œufs et produits laitiers. Le veganisme va plus loin en englobant tous les autres produits issus de l’exploitation animale : miel, gélatine, certains conservateurs, cosmétiques testés et fourrure bien entendu mais aussi la laine, la soie et le cuir. Devrons-nous donc sortir à poil cet hiver pour être éthiques ?

Pas d’inquiétude : nul besoin de laine ou de fourrure pour être bien emmitouflée ! Il est loin le temps où pour s’habiller éthique, il fallait renoncer à tout sens du style. Remercions pour cela Stella McCartney et Vivienne Westwood. Ces pionnières de la mode « cruelty-free » ont su l’intégrer à la haute couture sans altérer la qualité et la créativité de leurs défilés. Un mouvement visionnaire repris par des créateurs émergents comme Leanne Mai-ly Hilgart mais aussi par les grandes enseignes !

Après les caméras-cachées scandaleuses de la PETA sur la production de laine et d’angora, de nombreuses marques se sont engagées à proposer des vêtements plus respectueux des animaux. Les lignes « green » et éthiques se multiplient chez Asos, Esprit ou encore H&M. Des nouvelles boutiques exclusivement vegan investissent également le marché, de quoi nous rendre totalement shopoholic !

Concrètement, quels tissus peut-on acheter pour suivre la tendance mode vegan ? Tous ceux avec une composition en fibres végétales, comme la fibre de coton, de lin, de chanvre voire même de coco, d’ortie et d’agave, ou en fibres synthétiques. Certaines fibres artificielles sont également utilisées comme la viscose de soja ou de bambou. Si on a un doute sur l’étiquette, on vérifie les labels éventuels.

Le mot « synthétique » fait souvent grimacer mais ces matières offrent de nombreux avantages : solides, elles sont faciles d’entretien et se froissent moins facilement. Ce sont des tissus moins écologiques mais qui vont durer plus longtemps. De plus, ils retiennent bien mieux la chaleur que beaucoup de matières naturelles. Maintenant que l’offre s’est élargie, la plupart des marques alignent leurs prix sur les enseignes classiques. On peut donc véganiser son dressing sans se ruiner, une bonne excuse pour aller dévaliser les boutiques entre copines !

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous!

* = Champ requis

Commentaires

  1. Matthieu stefani

    À noter aussi que la majorité des tissus de synthèse se recyclent ou sont directement issue de la filière du recyclage. Par exemple les PET, PA, Nylon et d’autres sont bien écologiques en tant que vêtement sous certaine condition. S’ils sont issus du recyclage, ils favorisent la transformation des déchets plastiques (bouteilles et sac par exemple) en produits plus durables comme des vêtements, ce qui permet de limiter les rejets de polluants plastiques dans nos océans. Donc choisir des vêtements à base de matériaux synthétiques recyclé, c’est aussi faire un choix écologique. Il faut boucler la boucle !

  2. Posulski

    très difficile de se chausser et de pouvoir s’habiller entre AIX et MARSEILLE

Un avis ? Dites-nous tout !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*