AccorHotels Arena : sa pub sexiste enfin retirée du métro

accorhotels pub sexiste metro

Il y a quelques jours, le complexe AccorHotels Arena a déclenché une véritable polémique et s’est mis à dos une bonne partie de la gent féminine. En cause, sa dernière campagne placardée dans le métro de Paris…

Sexiste à souhait, c’est ainsi que l’on pourrait définir la dernière campagne menée par le groupe AccorHotels Arena. Après deux années de rénovation, l’ex-palais omnisports de Paris-Bercy a rouvert ses portes, et a, pour l’occasion, souhaité frapper un grand coup. La bonne nouvelle, c’est que ça n’a pas loupé. La mauvaise, c’est que ce retour ne s’est clairement pas fait comme prévu.

En même temps, avec un slogan tel que « le seul lieu où les femmes sont à vos pieds », il fallait s’y attendre ! Échec cuisant pour le complexe, qui n’a semble-t-il pas vu le caractère ultra-sexiste de son annonce, placardée sur doubles affiches. Ledit slogan s’accompagnait d’une photo de la tenniswoman russe Victoria Azarenka, à genoux sur le court, après avoir remporté l’Open d’Australie 2012.

Forcément, les réactions ne se sont pas faites attendre sur les réseaux sociaux, et les twittos ont crié au sexisme : « @AccorH_Arena Les femmes ne sont ni à tes pieds, ni un objet pour publicitaires sous-doués », a tweeté Caroline de Haas de l’association Osez le Féminisme ; « Dites @AccorH_Arena vous avez besoin de faire de la pub sexiste pour remplir Bercy ? », a quant à lui lancé Christophe Najdovski, maire-adjoint de Paris, chargé des transports et de l’espace public.

Finalement (et heureusement !), l’affiche a été interdite par la mairie de Paris, actionnaire majoritaire du complexe. « C’est un message plus que regrettable. Nous ne l’avions évidemment pas validé. Nous avons demandé que les affiches qui devaient être installées aujourd’hui sur les panneaux JCDecaux restent dans les cartons. Celles qui sont déjà sur le réseau pub de la RATP seront retirées dans la journée », a déclaré Jean-François Martins, adjoint en charge des sports. Pour autant, la campagne se poursuit, mais sous un tout nouveau message : « Le seul lieu de Paris où vous pouvez crier sans gêner vos voisins », avec une simple image de la structure. Ils auraient pu y penser dès le début, non ?

De son côté, AccorHotels a présenté des excuses publiques : « Le groupe regrette que cette campagne ait pu choquer et tient à présenter ses excuses auprès de celles et ceux qui se sont émus de cette publicité maladroite. Cette campagne ne reflète ni les valeurs ni les engagements du groupe pour promouvoir la diversité et donner aux femmes toute leur place dans l’entreprise comme dans la société ». Un bad buzz qui aurait malgré tout pu être évité en 2015…

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous!

* = Champ requis

Un avis ? Dites-nous tout !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.