Mummyrexie : le phénomène ventre plat des femmes enceintes

mummyrexie

Pour garder la ligne, de plus en plus de femmes enceintes s’imposent régime drastique et séances de sport sans se méfier des conséquences sur le développement de leur bébé. Une réalité bien triste appelée « mummyrexie », dictée par les codes destructeurs de la minceur.

Le phénomène « Mummyrexie » c’est garder la ligne tout en étant enceinte. Oui, mais à quel prix ? C’est la question qu’il faudrait poser à toutes ces futures mamans privilégiant leur taille de guêpe à la santé de leur bébé pendant leur grossesse. Refusant de prendre du poids, elles s’imposent donc une hygiène de vie très stricte, entre régimes suivis à la lettre et séances de sport intensif.

Résultat, certaines mettent leur vie et celle de leur futur enfant en danger. Pire encore, les grossesses XXS peuvent être la cause d’un accouchement prématuré ou de perte définitive du bébé. Au mieux, les femmes enceintes s’exposent à des carences en calcium, en vitamines et en fer pouvant jouer sur le développement du nourrisson.

mummyrexie caroline berg

Et celle qui a déclenché la polémique autour de la « mummyrexie » (comprenez anorexie maternelle), c’est la blogueuse fitness norvégienne Caroline Berg Erisken. Enceinte, elle a posté, sur son compte Instagram, une photo de son corps, quatre jours après son accouchement. Une chose est sure, à en voir sa silhouette filiforme et svelte, impossible de soupçonner la moindre trace de grossesse.

De nombreuses célébrités comme Victoria Beckham, Nicole Richie, Miranda Kerr ou même Kate Middleton sont adeptes à la « mummyrexie » et ne souhaite pas perdre leur taille de guêpe. « Les stars légitiment cette pratique, mais la mummyrexie s’inscrit dans un contexte plus général d’intolérance social au surpoids. Ces femmes vivent une sorte de déni de grossesse : elles veulent l’enfant mais pas la grossesse. Or, ce ne sont pas elles qui grossissent mais leur enfant » précise le psychiatre Gérard Apfeldorfer.

Venue tout droit d’Hollywood où les codes de la minceur sont omniprésents, cette tendance morbide reflète bien les priorités des femmes d’aujourd’hui : rester mince, et cela, coute que coute. Rappelons tout de même qu’une grossesse nécessite au minimum une prise de poids de 7 kilos.

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous!

* = Champ requis

Commentaires

  1. Ferrieres

    bonjour
    je souhaiterai intervenir sur le sujet « femmes enceintes régime »
    je suis horrifiée de constater que certaines se regardent vraiment le nombril…pensez à votre bébé et aussi aux femmes comme moi qui ne peuvent enfanter.
    si on vous annonçait à vous toutes que vous auriez des problèmes pour avoir un enfant et qu’alors il faudrait supporter un important protocole hormonal avec des piqures tous les jours… avec bien sûr possibilité de grossir dues aux hormones, vous ne seriez pas entrain de vous regarder dans le miroir, mince alors…
    La souffrance physique et psychologique des traitements lourds hormonaux de la PMA nous obligent à mettre de coté toutes ces futilités de prise de poids, de régime.
    Alors, mesdames, pensez aux autres …

  2. Laure de faire part naissance

    Faire des séances de sport ne change rien, à mon avis, il suffit de bien choisir une bonne alimentation

  3. Silvery

    où est le problème ? toutes les femmes n’ont pas forcément envie de ressembler à des baleines ou à des montgolfières, et c’est légitime! C’est horrible un corps qu’on ne reconnaît plus… Faut arrêter avec les histoires d’hormones, elles ont bon dos! Encore un bon prétexte pour manger n’importe quoi et ne pas se montrer responsable avec sa santé!

Un avis ? Dites-nous tout !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*