Soutien-gorge adhésif : une fausse bonne idée ?

soutien-gorge adhésif

Le soutien-gorge adhésif ne serait pas sans danger malgré ses airs pratiques. Après avoir conquis toute la toile, il sème la polémique et pourrait bien perdre ses fans.

Impossible de louper le soutien-gorge adhésif ces dernières semaines. Tout le monde en parle comme le nouvel accessoire indispensable. Son atout? Etre sans bretelles et sans fermeture dorsale pour profiter pleinement des robes et des dos-nus. Seul bémol, son côté adhésif ne serait pas sans risque pour notre peau.

 

Shop only the top quality invisible push-up bra at link in bio of 💞 @viralbra 💞 ❤️Magicbushupbra at $21,99 ======================== 🌎 We ship Worldwide in less than 2 weeks ✈️ We are located in USA 🇺🇸 and Italy🇮🇹 ======================== 💞 @viralbra 💞 💞 @viralbra 💞 💞 @viralbra 💞 ======================== #bra #magicbra #pushup #push-up #pushupbra #lingerie #breast

Une publication partagée par Pushup Bra (@viralbra) le

Semblable aux coques, le soutien-gorge adhésif avait une belle promesse. Effet push-up à l’appui, il repose sur un petit lacet central qui permet de rapprocher et rehausser les seins. Un détail aussi pratique que sexy, qui aurait pu devenir le Saint-Graal de nos soirées sans l’intervention d’une consommatrice mécontente. Celle-ci affirme en effet avoir été brûlée par le soutien et son témoignage, photo à l’appui, a vite fait le tour du globe.

En cause, le latex contenu dans la colle qui permet au soutien d’adhérer efficacement aux seins sans décrocher. Normalement, il est déconseillé au contact de la peau en cas de forte chaleur car la sueur empêche son efficacité. En le portant lors des beaux jours, la jeune femme a vu le latex littéralement adhérer à sa peau au lieu de se décoller. C’est donc pas moins de 30 minutes de torture qu’elles a ensuite subies pour enfin arracher l’accessoire de ses seins, grosses marques rouges en souvenir.

Si d’autres affirment être ravies de leur achat [en ligne], cela fait quand-même réfléchir. Les produits innovants font souvent appel à des produits chimiques pas toujours prévisibles. Pour éviter les mauvaises surprises, on restera plutôt fidèles à nos soutiens classiques, surtout en cas de peau sensible. Au pire, on en profitera pour redonner la liberté à nos seins et carrément adopter le no-bra.  Au final, pourquoi s’encombrer quand le naturel est si sexy?

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous!

* = Champ requis

Un avis ? Dites-nous tout !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.