Vegan et sport : 7 aliments bons pour votre alimentation

Avis aux sportives, découvrez 7 aliments vegan pour optimiser vos performances. Avec plus d’énergie et de perte de poids, adoptez les bons réflexes !

Manger vegan n’est pas incompatible avec le sport. Si vous pratiquez du sport intensément, quelques réflexes peuvent vous aider à améliorer vos performances et à sculpter votre silhouette. Votre corps peut trouver les apports nécessaires dans divers végétaux. Découvrez 7 aliments indispensables et riches en nutriments pour la sportive vegan.

1. Les flocons de céréales : qu’ils soient d’avoine, d’épeautre, de riz, de soja, les flocons de céréales sont un super atout pour un petit-déjeuner vegan avant le sport. On les choisit de préférence non sucrés et bios pour éviter les produits raffinés ou bourrés de pesticides. Riches en protéines, ils fournissent un premier shot au petit-déjeuner mais aussi des glucides complexes et des minéraux.

De plus, ils ont un index glycémique bas et permettent de surmonter la matinée sans coup de barre ou tentation à la machine. Consommés avec du lait, du yaourt de soja ou coco, froids ou en porridge, ils permettent de varier les plaisirs. On les agrémente de fruits frais, oléagineux et graines au gré des envies.

puree de cacahuete

2. La purée de cacahuète : nettement moins chère que ses alternatives d’amande, de cajou ou de noisette, la purée de cacahuète brute est aussi gourmande qu’utile. Elle fournit des acides gras mono-insaturés indispensables au corps mais a aussi une teneur de 25% de protéines. On la tartine sur des toasts le matin ou au goûter ou peut carrément l’intégrer à nos plats. Une cuillerée dans le porridge du matin ou dans les pâtes façon satay et c’est le régal assuré.

© royalchill.com

légumineuses vegan

3. Les légumineuses : à la fois riches en glucides et en protéines, les pois chiches, lentilles ou encore les haricots permettent des repas copieux mais pas que. Ce qui nous intéresse surtout, c’est leur apport en fer. Pour augmenter leur potentiel, on applique la règle du trempage. De 8 à 48 heures avant leur consommation selon le type, on les met à tremper dans de l’eau à température ambiance en veillant à changer l’eau régulièrement.

Ce procédé, précurseur de la germination, permet d’activer les enzymes, augmenter leur valeur nutritive mais aussi d’éliminer l’acide phytique. Cet anti-nutriment, concentré dans l’enveloppe des graines, est la protection naturelle des végétaux face aux oiseaux et granivores. Il empêche la bonne assimilation des minéraux présents, d’où l’intérêt de faire tremper au préalable pour s’en débarrasser.

seitan

4. Le seitan : ce substitut de viande décliné en steaks, charcuterie et saucisse est aussi bluffant que gourmand. Réalisé à partir du gluten de blé, il est donc extrêmement riche en protéines et très faible en glucides et en graisses. On pourrait donc dire que c’est l’équivalent végétal du poulet pour les sportives. On le trouve dans tous les magasins bios mais il peut également se réaliser facilement à la maison. Faible en calories et bombe à protéines, il est idéal en période de sèche.

graines de chia

5. Les graines de chia : non seulement elles sont riches en minéraux et protéines, mais elles ont un taux d’omégas-3 de 1,86 grammes pour une cuillère à soupe. Comme on le sait, les omégas-3 sont essentielles à la pratique sportive, surtout pour ce qui touche à la musculation. En effet, ils ont un rôle crucial sur les neurones, les terminaisons nerveuses et les membranes cellulaires.

Leur consommation permet donc de meilleures performances mais aussi une meilleure récupération avec des propriétés anti-inflammatoires en prime. Problème, notre alimentation moderne en est souvent dépourvue, même pour ceux qui consomment du poisson. On se donne donc un coup de boost avec des porridges de chia. Il suffit pour cela de laisser gonfler les graines minimum une heure au frais dans du lait végétal ou un smoothie.

soja

6. Le soja: en steaks, tempeh, tofu, simili hachis et encore bien d’autres, il se décline sous mille formes aussi variées que délicieuses. Avec sa teneur de 15% en fer non héménique, il contribue à améliorer nos apports en minéraux essentiels. Il contient également un tiers de protéines et de nombreux acides gras insaturés.

De quoi aider à nourrir nos muscles mais aussi à récupérer plus efficacement. Saviez-vous que le soja est très riche en potassium et en calcium? Si sa consommation quotidienne n’est pas recommandée pour sa teneur en hormones, une à deux portions par semaine restent bénéfiques.

eau de coco

7. L’eau de coco : faire du sport en étant vegan, c’est une chose. Avoir un corps qui en tire le meilleur parti, c’en est une autre et ça passe par une bonne récupération. Pour basifier l’organisme après la pratique sportive, celui-ci a besoin d’un apport important de minéraux. On parle notamment de calcium, potassium et magnésium, tous indispensables pour contrebalancer l’acidité du corps.

Légèrement sucrée au goût et rafraichissante, l’eau de coco peu se boire telle quelle mais aussi composer de délicieux smoothies. Baies, banane, kiwi… ajoutez-y vos fruits préférés pour un cocktail vitaminé.

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous!

* = Champ requis

Un avis ? Dites-nous tout !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*