Produits vegan : attention à la composition, pas si sains que ça !

produits vegan

Les produits vegan ne seraient pas toujours sains ni naturels pour notre santé. Au coeur d’un marché grandissant, toutes les options ne se valent pas. Gare à la composition !

Les régimes en vogue et alimentations alternatives sont souvent vantés pour leurs vertus santé et sur la ligne. Vegan, sans gluten, paleo, macrobiotique… Ces nouvelles approches de la nutrition portent-elles vraiment la clé ultime pour nous donner la pêche ? D’après une étude de l’association « 60 Millions de Consommateurs », les produits vegans ne seraient pas tous égaux en matière de santé et certains pourraient même réserver de mauvaises surprises.

La qualité avant tout : adopter une alimentation portée sur le végétal peut être riche en bienfaits mais tout dépend toujours de la qualité de cette alimentation. Des produits sans composants d’origine animale peuvent rester très industriels voire transformés, avec le lot de risques que ça comporte. Surpoids, intolérances, accélération des maladies dégénératives et inflammatoires sont les conséquences possibles d’une accumulation d’additifs et toxiques tout au long d’une vie.

Des procédés pas toujours naturels : qu’on se le dise, un label vegan indique une origine non animale mais ça ne veut pas forcément dire « 100% naturel ». La chimie n’est pas exclue des produits végétaliens et cela se retrouve en particulier dans les vromages. Des amidons, stabilisants et arômes divers sont utilisés pour reconstituer une texture proche du fromage classique, pour un rendu bien loin de l’image verte et brute qu’on s’imagine.

De la même manière, beaucoup de steaks végétaux de grandes surfaces contiennent une flopée d’additifs et de sucres cachés. Au final, la règle est toujours la même : il est important de lire la composition et de toujours vérifier la liste d’ingrédients. Pour des produits de meilleure qualité, le bio assure en général des substituts vegans (steaks végétaux, falafels, tapenades…) sans sucres ajoutés et globalement plus minimalistes dans leur liste d’ingrédients.

Des produits pas toujours équilibrés : les produits industriels, même bios, sont pensés avant tout pour ravir nos papilles et séduire nos estomacs. Que leur composition soit saine ou non, cela ne garantit pas non plus qu’elle soit réellement équilibrée par rapport à nos besoins journaliers. L’objectif est généralement de reproduire les textures des produits classiques et de fournir un goût convaincant, sans pour autant fournir les mêmes apports en protéines.

Certes, le taux de protéines ne fait pas tout et n’est qu’un facteur parmi d’autres d’une alimentation équilibrée. Malgré tout, il faut bien avoir conscience que ces produits préfaits ne seront pas toujours les plus adaptés pour calibrer nos repas. Mieux vaut alors miser sur des produis bruts comme les légumineuses, les oléagineux, les graines et les bonnes huiles.

Faire le tri : si la motivation ou le temps vous manquent pour tout cuisiner maison, il existe quand-même des options plus intéressantes et saines que d’autres dans les rayons. Pour un excellent apport en protéines, misez sur les différentes formes de seitan, une pâte de protéines de blé qui reproduit bien la viande.

Les dérivés de soja peuvent également être très intéressants, à condition de privilégier les formes simples, en particulier les formes fermentées comme le tofu lactofermenté et le tempeh traditionnel. Le processus de fermentation permet en effet d’ôter les anti-nutriments du soja pour bénéficier de ses bienfaits et de ses minéraux.

Inscrivez-vous!

* = Champ requis

Un avis ? Dites-nous tout !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*